RANAVALONA III – Dernière Reine de Madagascar

Ranavalona III a vu le Royaume malgache s’écrouler face à la colonisation française. Contrainte à l’exil, à La Réunion puis à Alger, elle participe à la vie mondaine des colonies et de la France de la Belle Époque. Les débuts de la photographie nous permettent de la suivre dans son parcours.

Ranavalona III est proclamée Reine le 22 novembre 1883, jour de son vingt-deuxième anniversaire. Son pays est déjà en lutte contre les forces françaises dont elle doit peu à peu accepter la domination. Dix ans plus tard, la capitale est investie, le Premier Ministre capitule et Ranavalona est quasiment prisonnière dans son palais.

Quand Madagascar est déclarée colonie française, le général Gallieni obtient les pleins pouvoirs, il abolit la royauté malgache et oblige la Reine à démissionner. Commence alors un exil de vingt ans, d’abord à La Réunion, puis à Alger où elle meurt en 1917.

L’Auteur : Jean-Claude Legros a grandi à Saint-Denis à l’ombre du jardin de l’État. Il a fait des études de lettres à la Sorbonne puis de langue et civilisation de Madagascar à l’Institut des langues orientales de Paris. Militant culturel et animateur de radio dans les années soixante, il a réalisé à titre personnel l’enregistrement live  du chanteur de rue Henri Madoré. Après une carrière dans les assurances, il a repris, au moment de la retraite, ses études sur la langue malgache et la langue créole réunionnaise.

Commercialisation : le livre est en vente dans les librairies de La Réunion depuis le mois de novembre 2018 ou sur commande auprès des éditions Poisson Poisson Rouge (voir ACCUEIL et CATALOGUE).

Cet ouvrage a bénéficié d’une aide à la publication du dispositif d’aides aux entreprises culturelles de la Région Réunion.

Related Posts

Commentaires désactivés.